Test d'effort - Tests physiologiques

shutterstock_774955564.jpg

Le test à l'effort. 

Le test à l'effort avec ergospirométrie permet d’évaluer la VO2 max, la Vitesse Maximale Aérobie (VMA), les intensités de course et d'établir des zones de fréquence cardiaque. Pour les cyclistes nous ajouterons les données de puissance (PMA) donc le wattage. Ce test sera réalisé après un court entretien permettant de connaitre votre passé sportif, vos objectifs et vos attentes.

Le poids sera pris à l’aide d’une balance avec impédancemétrie pour déterminer votre composition corporelle. Nous jugerons ensemble de l’utilité ou pas de l’évaluation des lactates sanguins.

 

  • Option : consultation médicale en complément pour certificat médical et un examen ciblé associé à un électrocardiogramme (ECG) qui exclut la plupart des pathologies électriques du cœur.

  • Option : Plan d’entrainement pour 2 mois ou plus, voire suivi sur terrain. 

Description test à l'effort et autres tests physiologiques. 

 

Test Aspis VO2max (tapis / vélo)

   1. VMA / VO2max

La VO2max est la mesure principale du test d'effort. Elle donne une information sur la capacité du corps humain à développer de l'énergie. Elle est un facteur indicateur de performance car elle donne un indice sur la capacité de l'organisme à transférer l'oxygène jusqu'aux cellules musculaires et cardiaques où il est transformé en énergie mécanique. La VO2max est d'abord calculée en ml/kg puis relativisée en fonction du poids en ml/min/kg. 

La Vitesse Maximale Aérobie (VMA) est la plus petite vitesse d’atteinte de VO2max, consommation d’oxygène à partir duquel le système aérobie est dépassé. 

L’augmentation de la consommation d’oxygène est proportionnelle à l’augmentation de la vitesse, et ce jusqu’à un plateau. 

La vitesse atteinte au début de ce plateau est la VMA. Elle est utilisée pour planifier les intensités d’entrainements. Elle est calculée en laboratoire pour être reproduite à différentes périodes dans des conditions contrôlées. Les effets des entrainements sur la VMA peuvent être analysés par la comparaison du nouveau et des anciens tests.  

 

   2. Lactatémie

A VMA le système oxydatif qui produit du lactate fonctionne à plein régime. Généralement cette vitesse peut être maintenue sur une durée de 4 à 7 minutes.

A partir de la VMA, le métabolisme aérobie (qui utilise l’oxygène) est au maximum et le corps a besoin d’énergie plus rapidement disponible. Le glycogène musculaire va privilégier le système glycolytique. Cela produit beaucoup de lactate et de protons (ions H+). Correlé aux analyses respiratoires, le lactate nous aide à déterminer les différents seuils et la VMA.

Le saviez-vous ? Le lactate n’est pas un déchet à proprement parlé. Il est d’ailleurs réutilisé au niveau du foie pour refournir de l’énergie musculaire.  C’est surtout les ions H+ qui crée une acidose musculaire et cause cet « acide qui monte » et tétanise les muscles. 

 

   3. Économie de course

L’économie de course n’a de valeur réelle qu’en laboratoire.

L’économie de course est la consommation d’oxygène (VO2) à une vitesse donnée. Celui qui a la meilleure économie de course sera plus performant sur les efforts longs.

L’économie de course est un concept extrêmement complexe dont les déterminants sont plurifactoriels (efficacité de la foulée, balancement des bras, oscillation verticale,…).

 

Test de temps limite

Le temps limite (tlim) est le temps pendant lequel un coureur peut soutenir sa Vitesse Maximale Aérobie (VMA) ou sa Puissance Maximale Aérobie. C’est un facteur limitant de la performance: c’est pourquoi il doit être pris en considération. Deux athlètes avec la même VMA peuvent avoir un tlim différent. Connaître sa valeur permet d’adapter les entrainements, améliorant la VO2max.

 

Lactate Steady State

Ce test permet de déterminer l'état d'équilibre maximal du lactate (MLSS). Autrement dit la concentration sanguine de lactate la plus élevée associée à une charge de travail pouvant être maintenue au fil du temps sans accumulation continue de lactate dans le sang. Une relation étroite entre la performance sportive d'endurance et concentration de lactate a été rapportée et la vitesse moyenne sur un marathon est juste inférieure à cette charge de travail. D’où l’intérêt de son évaluation.

 

Test de VMA ascensionnelle

La VMA ascensionnelle intéresse plus particulièrement les traileurs et ultra-traileurs, discipline qui demande de manger du dénivelé. C’est la vitesse en mètres verticaux/minutes ou en mètres verticaux/heure qu’un individu peut tenir environ 5 minutes.

 

Test de Wingate

Ce test implique de pédaler sur une bicyclette ergométrique pendant 30 secondes à vitesse maximale et contre une résistance qui est déterminée en fonction du poids corporel ou de la masse maigre du sujet.

Il est évidemment plus spécifique au cyclisme, mais il nous renseigne sur le métabolisme anaérobie et le profil de production de puissance de l’athlète. Il est tout aussi intéressant que la VMA en demi-fond et même plus utile chez les sprinters. 

Puissance maximale (PP) / Puissance maximale relative / Puissance moyenne / Capacité anaérobie / Indice de fatigue.

 

Tests de Puissance

Ce sont deux tests réservés aux sprinters ou aux sports collectifs. Ils permettent de mesurer la puissance des sportifs en fonction de leur discipline. 

 

   1. Tests Puissance max - vélocité - temps de réaction

Grâce à une application scientifiquement validée, la puissance maximale de démarrage est calculée, la vélocité mesurée ainsi que le temps de réaction. Ce test est complété par la réalisation de 3 distances sur piste d’athlétisme ou sur terrain en herbe pour déterminer la puissance anaérobie alactique (sprint court), la capacité anaérobie alactique (capacité à tenir un sprint court) et la puissance anaérobie lactique (sprint plus long).

 

   2. Détente verticale- horizontale

Mesure des détentes verticale et horizontale qui permet de donner un indice sur la puissance de l’athlète. La mesure de la hauteur doit être répétée 3x et la meilleure valeur est conservée. Le test permet d’estimer la puissance et l’indice de fatigue lactique et la puissance lactique. Surtout intéressante pour les volleyeurs – basketteurs – saut en longueur….

 

   3. RAST (running based anaerobic sprint test)

Ce test est réalisé pour les disciplines qui demandent des efforts rapides et de haute intensité. Les sports collectifs sont les plus concernés mais également les sprints moyenne distance. Il permet d’estimer la puissance de l’athlète en le mettant en condition de sprints répétés. Il permet d’estimer la fatigue à la répétition des sprints. 

 

   4. Test 10x5 mètres

Ce test mesure la vitesse associée à une certaine coordination, utile dans les sports changements direction rapides.

Test de Profil de Puissance Record (PPR)

Nous réalisons un test spécifique qui permet de déterminer votre « Profil de Puissance Record » (PPR). Ce test analyse votre profil physique. Pour exemple, les différents profils sont ceux qu’on observe dans un peloton.

En effet, les sprinters, les punchers, les rouleurs, les grimpeurs ou profil mixte ont tous un profil physiologique et morphologique qui répondent à des critères spécifiques et permettent de gagner tel ou tel type de course. Votre profil ne correspond peut-être pas à vos objectifs. Ainsi on pourra, soit vous orienter vers d’autres objectifs, soit donner des pistes à votre entraineur pour essayer de modifier votre profil.